Éclairage sur la domiciliation et la mobilité des stagiaires en formation

Actualités - 13/12/2019

Bruxelles Formation a réalisé une étude complète sur la ventilation géographique des stagiaires ayant participé à une formation, à un stage ou à une formation en entreprise en 2018.

Sujets: ,

Combien de stagiaires résident à Bruxelles ? Dans quelles communes habitent-ils ? Y’a-t-il une corrélation géographique entre les chercheurs d’emploi et les stagiaires ? Voici quelques éléments de réponses.

En 2018, toutes formations confondues, 16.158 stagiaires ont été formés par Bruxelles Formation, ses partenaires ou en entreprise. Parmi ceux-ci, 14.009 étaient des Bruxellois soit 86,7%. Sans prendre en compte les 1.119 stagiaires bruxellois ayant effectué un stage First, près de la moitié (47,0%) résidaient dans les communes dites du croissant pauvre : Bruxelles-Ville (16,0%), Schaerbeek (12,8%), Anderlecht (9,3%) et Molenbeek-Saint-Jean (8,9%).

Par ailleurs, on observe que Bruxelles Formation et ses partenaires sont très accueillants concernant les formations ou les stages en entreprise. En effet en 2018, sur les 3.572 formations ou stages en entreprise (hors stage First), 37,6% des stagiaires étaient domiciliés en dehors de la Région bruxelloise.

L’étude permet aussi de constater que 368 chercheurs d’emploi bruxellois ont suivi une formation dans les centres du Forem ou du VDAB.

En procédant à un rapprochement entre la ventilation des chercheurs d’emploi inoccupés et celle des stagiaires résidant en Région bruxelloise, un parallèle apparaît assez clairement : en règle générale, plus la commune est peuplée, plus la part des chercheurs d’emplois d’une commune est importante, et plus celle relative aux stagiaires en formation l’est également.

Un autre constat : la ventilation par domaine de formation montre que les formations transversales (alphabétisation, formation de base/remise à niveau, langues, préparation d’examens), ainsi que les domaines de la gestion / management / administration, ceux relatifs à l’informatique / ICT / économie numérique, ceux relatifs au social / santé / sport et soins du corps, ou encore ceux de la construction et du commerce accueillent le plus grand nombre de stagiaires. Pour ces secteurs, et de façon générale, il apparait que les communes les plus peuplées, et celles dites du croissant pauvre (Bruxelles-Ville, Molenbeek-Saint-Jean, Anderlecht, Schaerbeek) sont également celles où résident généralement le plus grand nombre de stagiaires en formation.

Envie d’en savoir plus ?

N’hésitez pas à parcourir notre étude qui propose une analyse et une photographie pour chaque commune de la Région bruxelloise.

Vous pouvez aussi contacter le Service Études et Statistiques de Bruxelles Formation :

Dans la presse :