Covid-19 : organisation des formations, mise-à-jour de septembre 2021

En savoir plus

Bruxelles Formation emménage à la Gare Maritime

Actualités - 23 septembre 2021

Bruxelles Formation quitte et vend son bâtiment de la rue Royale, devenu étroit et énergivore, pour rejoindre deux modules rénovés de la Gare maritime situés sur le site de Tour et Taxis, soit un espace de 7.900 m² !

Ce nouveau quartier couvert va permettre à Bruxelles Formation de rejoindre un environnement idéalement situé pour être encore plus proche des chercheurs d’emploi en les accompagnant dans leur remise à niveau et en les formant aux métiers urbains.

La Région bruxelloise avait prévu dans l’octroi du permis d’urbanisme de Tour et Taxis que les équipements collectifs de la Gare Maritime soient attribués à de la formation pour adultes, en lien avec les métiers de la ville. C’est donc naturellement que le promoteur du site, Extensa, s’est tourné vers le service public de formation pour rejoindre ce pool économique naissant.
Les quartiers qui se trouvent aux abords de la Gare maritime accueillent des populations mixtes et multiculturelles, relativement fragiles au niveau socio-économique, et de nombreux chercheurs d’emploi. L’emménagement à la Gare maritime des deux centres de formation dédiés aux chercheurs d’emploi infrascolarisés de Bruxelles Formation était une évidence.

Deux centres de formations à la Gare Maritime

Le premier vise à former aux compétences de base -comme le français, le calcul, le néerlandais ou l’informatique-, préparer les chercheurs d’emploi à entrer en formation qualifiante, à reprendre des études et/ou à accéder à un stage ou à un emploi. Le centre accueille également en priorité les jeunes dans le cadre de la Garantie Jeunes. L’orientation, l’accompagnement à la réalisation de son projet et le développement des compétences transversales essentielles à l’emploi sont les missions principales de ce centre de formation. Environ 16 formations différentes sont organisées par an et près de 100 sessions au total de celles-ci.

Le second propose 30 formations qualifiantes courtes aux métiers urbains largement non délocalisables avec un accent sur les métiers de contact de première ligne tous secteurs confondus tels que l’horeca, la vente, l’accueil, le gardiennage mais aussi le numérique à travers des formations en e-commerce et des formations de web développeur ou d’influenceur sur les réseaux sociaux. Il est également prévu d’ouvrir au rez-de chaussée, une boutique-école pour former aux métiers de la vente en partenariat avec un acteur déjà actif dans ce secteur à l’instar du projet S.KOOL qui a connu un franc succès au coeur de City2.

Un accueil dès janvier 2022

Les travaux de rénovation des espaces (création de bureaux, salles de formation etc.) des deux modules viennent de démarrer et se poursuivront jusqu’en décembre 2021 afin que le public de Bruxelles Formation puisse y être accueilli dès janvier 2022.

Olivia P’tito, Directrice générale de Bruxelles Formation : « Notre présence dans la Gare Maritime va nous offrir une visibilité et une accessibilité accrue pour toucher et former davantage les chercheurs d’emploi et notamment les plus jeunes qui sont forts présents dans les quartiers avoisinants. Nous en sommes convaincus, c’est le développement d’un biotope qui s’intégrera dans un emplacement exemplaire au niveau architectural et environnemental et qui constituera un lieu de transit idéal pour nombre de chercheurs d’emploi afin de rebondir vers un avenir professionnel stable correspondant à leurs aspirations. »

Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi et de la Formation professionnelle : « Un bâtiment passif pour une politique plus active, c’est l’ambition affichée grâce à ce déménagement. En s’implantant dans un quartier où le taux de chômage avoisine les 35%, Bruxelles Formation s’offre une nouvelle visibilité, surtout auprès des plus jeunes. Or, on sait que l’amélioration des compétences et donc le parcours de formation est essentiel pour intégrer le marché de l’emploi. »

Télécharger le communiqué de presse

Dans la presse :