Categories: Presse_articles
      Date: 03/10/2017
     Title: 36 chercheurs d’emploi formés au commerce international



 

Lors d’un événement organisé ce mardi, la secrétaire d'Etat au commerce extérieur Cécile Jodogne a remis les certificats d’aptitude aux 36 chercheurs d’emploi ayant suivi cette année les cycles de formation au commerce international organisés par Bruxelles Invest & Export, en collaboration avec Cefora, Bruxelles Formation et VDAB Brussel.

Deux programmes de formation sont proposés chaque année aux chercheurs d’emploi bruxellois : la formation « Brussels Young Exporters Programme » (BYEP) et la formation « Assistant Import-Export » (AIE). Elles combinent théorie et pratique, se clôturant par un stage au sein d’une PME bruxelloise active à l’international. Objectif : offrir aux candidats une opportunité de réorientation de carrière avec une ultime finalité, l’emploi.

Pour Bénédicte Wilders, directrice de Bruxelles Invest & Export, le stage en entreprise s’avère primordial : « non seulement pour le stagiaire qui peut mettre sa formation directement en pratique, mais aussi pour l’entreprise qui l’accueille, car elle peut tout à la fois l’encadrer dans sa formation et évaluer comment son intégration peut se conclure par un éventuel engagement.  Il n’est pas rare qu’un stagiaire prospectant un nouveau marché pour le compte d’une entreprise ouvre ainsi le carnet de commandes qui justifiera sa propre embauche.  C’est un véritable processus ‘win-win’ ».

« Bruxelles a une vocation internationale, ce qui est un atout pour les stagiaires qui suivent ces formations. Depuis leur lancement il y a plus de 10 ans, 311 chercheurs d’emploi ont ainsi été formés aux techniques du commerce international. Le taux moyen d’insertion professionnelle des diplômés atteint 70%, ce qui témoigne de l’efficacité des formations et de la forte demande des entreprises bruxelloises en ce type de compétences », déclare Olivia P’tito, Directrice générale de Bruxelles Formation.

Et comme le précise Cécile Jodogne : « Former les jeunes et les demandeurs d’emploi au commerce international, ce n’est pas seulement leur donner un fameux atout sur le marché de l’emploi, mais c’est aussi les ouvrir au monde actuel, dans lequel les échanges internationaux ont pris de plus en plus d’importance. Dans un contexte de croissance démographique, de diversité socio-culturelle accrue et de globalisation des échanges économiques, la réponse doit plus que jamais être l’ouverture au monde, plutôt que le renfermement sur nous-mêmes. C’est en préparant notre jeunesse et nos chercheurs d’emploi à ces réalités que nous transformerons ces défis en opportunités pour l’économie bruxelloise ».

Dans la presse :

 

- 36 chercheurs d’emploi formés au commerce international ont reçu leur diplôme ( BX1 - 03/10 )